Un chantier naval pour le patrimoine et la transmission

Créé en 2008 sur le site d'un ancien chantier naval calaisien, le Centre Technique du Patrimoine Maritime de la Côte d'Opale est un outil au service des bateaux traditionnels et des fêtes maritimes du littoral régional.

 

Après plusieurs années de recherche, la FRCPM a pu obtenir, à la fin de l'année 2007, la mise à disposition d'un site adapté à la réparation et à la construction navale ainsi qu'au stockage de son matériel d'animation et d'exposition. La Région, en charge des ports de Calais et Boulogne-sur-Mer, lui a attribué cet ancien chantier naval calaisien pour lui permettre d'y implanter son Centre Technique du Patrimoine Maritime de la Côte d'Opale.

Un outil en faveur du patrimoine

L'ambition de ce chantier naval bois est de préserver les savoir-faire traditionnels, de les transmettre et de renforcer la flottille régionale du patrimoine. Le chantier est animé par un charpentier de marine, épaulé par quelques bénévoles. Il a notamment accueilli un chantier d'insertion de 12 mois, et continue de recevoir des groupes de jeunes ainsi que des stagiaires en formation professionnelle.

Samalia au chantier naval - FRCPM Chantier naval - FRCPM

Depuis près de 10 ans, une douzaine de bateaux ont été réparés ou remis en état, quelques opérations de sauvetage ont été organisées, des interventions extérieures réalisées et des petites unités construites. Le chantier naval accueille également les adhérents de la FRCPM qui souhaitent intervenir sur leur bateau.

Une partie de l’activité du chantier est également dédiée à la logistique des fêtes maritimes. Un parc de matériel y est réalisé, entretenu et stocké.

En 2019, le chantier naval a accueilli le projet En avant toute ! A la découverte des bateaux et du travail du bois qui initie de jeunes Calaisiens au travail du bois à travers des ateliers.

Tout au long de l’année, l'équipe du chantier travaille à la restauration du dundee Lorette, l’un des plus anciens bateaux traditionnels de la région. Le chantier accueille également l'association Etoile de Mer pour la restauration au long cours du dundee du même nom.

Le chantier naval accueille également des navires du patrimoine en attente de restauration.

 

Le chantier naval de la FRCPM bénéficie du soutien de

Logo Région Hauts-de-France 

Fin de chantier pour le Trelawney

Victime d’une avarie grave en octobre 2021 dans le bassin du Paradis à Calais, le bateau traditionnel Trelawney avait pu être mis au sec dans l’enceinte de la Socarenam. L’équipe du chantier naval de la FRCPM vient de terminer un ensemble de travaux qui, 6 mois plus tard, permettent au bateau de retrouver l’élément liquide.

Construit en 1936, doté d’une coque en chêne et de deux moteurs Gardner, Trelawney a connu une première vie de patrouilleur au service de l’Amirauté britannique. Le soin apporté à sa construction et la qualité de son équipement lui permettent 86 ans plus tard de continuer une carrière de navire de plaisance.

Après son accident sur le grill de carénage du bassin du Paradis, l’équipe du chantier naval a d’abord réalisé une expertise détaillée de l’état de la coque du navire, puis proposé un programme de travaux. Ceux-ci ont été réalisé en collaboration avec un charpentier indépendant, ami du propriétaire du bateau. Plusieurs membrures et bordées ont été changées, la coque a fait l’objet d’une inspection minutieuse et de nombreuses interventions. Ces travaux terminés, Trelawney a pu être remis à l’eau. Après quelques jours de test et de remise en route, il va retrouver sa place au port de plaisance.

Trelawney - FRCPM Trelawney détail coque - FRCPM Trelawney remise à l'eau - FRCPM

Le canot Maréchal Foch II est arrivé au chantier

L’ancien canot de sauvetage de la station de Calais est arrivé au chantier naval de la FRCPM à la date prévue le 14 janvier 2022. L’opération de financement participatif destinée à soutenir son retour est toujours en cours.

Démâté et gruté hors du bassin du port de plaisance de Rochefort, le bateau a été placé sur le plateau d’un camion. Il a ensuite fait route vers Calais. Arrivé au chantier naval, il a, à nouveau, été gruté pour être placé sur des tins.

Démâtage Mal Foch_0122_S Simonet Grutage Mal Foch Rochefort_S Simonet Arrivée Mal Foch chantier_FRCPM

Installé au chantier naval, aux côtés de son successeur le canot Patron Léon Avron, il devrait y faire un séjour de quelques mois avant de retrouver l’élément liquide au printemps.

Arrivée Mal Foch chantier_FRCPM Arrivée Mal Foch chantier_FRCPM Arrivée Mal Foch chantier_FRCPM

Pour soutenir le retour à Calais de l’ancien canot de sauvetage, la FRCPM a lancé une opération de financement participatif destinée à couvrir les frais de transports et de grutage du bateau. Cette opération est accessible ICI jusque fin mars.

Pour en savoir plus sur l’histoire du canot : ICI

La presse en parle :

Samalia entre au chantier naval

Depuis le début du mois d’octobre, le chantier naval accueille dans ses murs un nouveau bateau, le voilier de plaisance classique Samalia. Le cotre passera l’hiver au chantier pour bénéficier d’un ensemble de travaux.

Ce voilier de plaisance construit en 1935 à Quimper, navigue en Bretagne, puis en Méditerranée jusqu'au début des années 60. Le bateau est ensuite abandonné et dépouillé de ses aménagements intérieurs. Restauré à partir de 1972, il navigue à nouveau en Méditerranée, puis en Bretagne. Grâce à son actuel propriétaire, il découvre la mer du Nord et rejoint l’association des Vieux Gréements des Bancs de Flandre.

Installé dans le grand hangar du chantier, Samalia va bénéficier d’un remplacement complet de son pont en iroko, d’une reprise de sa charpente de pont, avec remplacement des barrots, selon leur état et d’une restauration de son rouf. La remise à l’eau du voilier est prévue pour le mois de mai.

Grutage Samalia - FRCPM Entrée chantier Samalia - FRCPM Samalia au chantier naval - FRCPM

Le chantier de restauration du dundee Etoile de mer

Après 10 ans passé au chantier naval, Etoile de mer a retrouvé l'élément liquide.

Le dundee Etoile de mer a longtemps navigué entre les îles d'Oléron, Ré et la côte charentaise. Ce bateau, construit en 1941, était utilisé pour la pêche et l'ostréiculture. Devenu voilier de plaisance, propriété d'une association de copropriétaires, Etoile de Mer, basé à Gravelines, il participe, aux côtés de la FRCPM, à plusieurs fêtes maritimes.

Mais le vieux dundee réclame des soins sérieux et en octobre 2012, il entre au chantier naval de la FRCPM pour d'importants travaux. Aménagements démontés, coque décapée, changement de la préceinte, ceinture extérieure longitudinale de la coque servant de liaison entre les membrures, remplacement des bordées de coque, des bordées de pont, du pavois, du roof... en dix ans ses copropriétaires n'ont pas manqué d'activités. Toutes les bonnes choses ont une fin, en juin 2022, le dundee, remis à neuf par ses propriétaires, a quitté le chantier naval pour être remis à l'eau. Il retrouve Gravelines comme port d'attache.

Lire l'article de La Voix du Nord du 13/06/2022

Lire l'article de Nord Littoral du 16/05/2022

Entrée Etoile de Mer au chantier naval Etoile de Mer - Journées du patrimoine 2020 - photo AT Etoile de Mer - sortie de chantier
 Arrivée d'Etoile de mer au chantier - octobre 2012 Présentation des travaux - septembre 2020 Sortie de chantier - juin 2022 
Etoile de Mer quitte Calais Une Nord Littoral 160522 Etoile de M page dans La Voix du Nord
Après sa remise à l'eau, le dundee quitte Calais

 Une de Nord Littoral - 2022

Double page dans La Voix du Nord - Edition Lille 13/06/2022