La nouvelle quille de Lorette est posée

Mardi 20 mars, Xavier Maintenay, charpentier de marine de la FRCPM et plusieurs bénévoles de l'association Les Amis du dundee Lorette ont procédé au changement de la quille du vieux dundee. La nouvelle pièce de quille mesure 10 mètres de long, elle a été réalisée en lamellé-collé de chêne, composé de 5 plis de 22 millimètres chacun. Elle a été taillée selon les gabarits réalisés sur le navire. Après plusieurs semaines de préparation : pose de cloisons pour éviter toute déformation du bateau, renforcement du ber existant... L'ancienne quille a été déposée et la nouvelle installée à sa place avec succès.

Découvrez la vidéo de la nouvelle quille réalisée par Nord Littoral et l'article que lui a consacré La Voix du Nord.

Photos FRCPM

 

Préparation d'une nouvelle quille pour Lorette

Les travaux de restauration du vieux dundee se poursuivent. La structure du navire est fatiguée et il sera nécessaire de changer la quille, c'est à dire la colonne vertébrale, du navire. Xavier Maintenay du chantier naval de la FRCPM et les bénévoles de l'association des Amis du dundee Lorette ont commencé la réalisation de cette impressionnante pièce de bois.

La Fondation du patrimoine soutient le projet Lorette

Depliant souscription LoretteLa Fondation du patrimoine est un organisme privé dont le but est de promouvoir la connaissance, la conservation et la mise en valeur du patrimoine non protégé au titre des Monuments historiques. La fondation mobilise les énergies tant collectives, qu'individuelles autour de programmes de restauration et de valorisation du patrimoine. L'obtention du label de la fondation facilite la restauration et permet aux mécènes d'obtenir des avantages fiscaux.

La fondation vient de labelliser le projet de restauration du dundee Lorette. Ainsi un don pour aider la restauration du bateau permet de bénéficier une économie d'impôt pour l'année en cours. Pour les particuliers, un don donne droit à une réduction d'impôt sur le revenu à hauteur de 66% du don et dans la limite de 20% du revenu imposable.

Pour en savoir plus, faire un don, obtenir un bulletin de souscription

Lorette classée Bateau d'Intérêt Patrimonial

Les Amis du dundee Lorette - visuelL'Association Nationale du Patrimoine Maritime et Fluvial vient d'attribuer au dundee Lorette, qui bat désormais pavillon français, le label Bateau d'Intérêt Patrimonial. Cette reconnaissance est un pas de plus pour l'association des Amis du Dundee Lorette dans son projet de restauration du navire (voir ci-dessous).

L’Association du Patrimoine Maritime et Fluvial a pour vocation d’inventorier, de  sauvegarder, de préserver et de promouvoir le patrimoine maritime et fluvial national non protégé par l’Etat.  L’Association du Patrimoine Maritime et Fluvial attribue le label national de Bateau d’Intérêt Patrimonial

La fiche BIP de Lorette : http://www.patrimoine-maritime-fluvial.org/BDDBIP/Public/ConsPublic.php?fiche=2364

La présentation du projet dans la Lettre d'information aux propriétaires de bateaux BIP

Le Dundee Lorette

Voilier traditionnel de la Mer du Nord, construit dans les année 30, le dundee Lorette est l’un des plus ancien de la région. Depuis plusieurs années, la FRCPM s'est attaché à ramener sous pavillon français et à restaurer ce bateau, héritier des traditions maritimes de la Côte d'Opale.Dundee Lorette - archives famille Ketels

Aperçu de l'histoire de Lorette

Construit en 1934au chantier Hillebrandt d'Ostende, le dundee Lorette est destiné à la pêche sur les bancs de sable des Flandres. Il est armé à la pêche et immatriculé à Dunkerque de 1934 à 1941.

En juin 1940, Lorette, toujours en activité,est mitraillé par la Luftwaffe devant Dunkerque. Renfloué, désarmé en avril 1941, il est vendu à un patron de pêche de Grand-Fort-Philippe, puis réparé. Quand l'occupant autorise à nouveau la pêche côtière en 1942, le dundee est réarmé et pêche sous le contrôle des autorités allemandes.

Après la Libération, le bateau reprend du service. L'été, il pêche la crevette sur le banc de Harwich face à l'Angleterre ; au printemps et en automne, la crevette grise et la sole avec un filet à perche sur les bancs de Flandres. L'hiver, il fait le chalutage « en bœufs » (à deux bateaux écartés de 50m pour un chalut). En 1967, suite à une erreur humaine, il talonne sur un banc de sable à l’entrée du chenal de Gravelines. Le talon de la quille casse, occasionnant une voie d’eau. C’est la fin de son existence de bateau de travail, Lorette n’est plus autorisée à pêcher. Le dundee est mis en vente.

En 1970, la finesse des formes de cette remarquable coque de voilier attire l'attention d'un plaisancier belge, amateur de bateaux traditionnels. Lorette bat désormais pavillon belge, ses propriétaires successifs entreprennent tour à tour d'importants travaux. Des milliers d'heures de travail sont nécessaires à la restauration complète du bateau. Converti à la plaisance dans le plus strict respect de son histoire et de sa vocation initiale, Lorette a conservé l'authenticité de sa silhouette de dundee traditionnel de la Mer du Nord.

Lorette navigue le long des côtes européennes et participe régulièrement aux fêtes maritimes, le bateau assure la représentation du Nord-Pas-de-Calais à de multiples occasions.

Le retour sur la Côte d'Opale

En 2008, en accord avec la FRCPM, ses propriétaires mettent Lorette à l’abris au chantier naval de Calais. La FRCPM lance le projet « Sauvons Lorette » destiné à ramener le bateau sous le pavillon français et à le restaurer. L’association Les Amis du Dundee Lorette est créée en 2011. Avec le soutien du GIP Pas-de-Calais actif et de la Ville de Calais, elle acquiert le bateau en 2015. Le vieux dundee réintègre le pavillon français, obtient le label Bateau d’Intérêt Patrimonial et le soutien de la Fondation du patrimoine pour sa restauration.

Sa restauration devrait débuter prochainement au chantier naval de la FRCPM à Calais. Découvrez un reportage de Wéo sur les préparatifs du futur chantier de restauration de Lorette en décembre 2016.