100 ans d'histoire du Transmanche

1814-1914 - De la fin de la guerre de course à l'essor du trafic de passagers entre Calais et Douvres

L'exposition retrace un siècle d'agrandissement et d'aménagement du port de Calais, de modernisation et de développement de son trafic maritime et de ses paquebots-malles, ancêtres de nos ferries actuels... A la fois chronologique et thématique, elle met en lumière un siècle d'évolution des techniques de navigation : de la voile à la vapeur, puis des roues à aubes à l'hélice. Elle présente les navires qui ont marqué l'histoire du détroit entre 1814 et 1914, et développe des points précis tels que la construction du phare de Calais, l'arrivée du chemin de fer, l'édification des gares maritimes, les records de traversée...expo transmanche lyceed2010-2

L'exposition présente près de 190 documents d'archives, pour la plupart inédits, répartis au sein des panneaux d'exposition et dans des présentoirs associés (sous forme de classeurs à manipuler). Elle se compose de 39 panneaux plastifiés au format A1 (60/85cm) associant texte et illustrations. Elle peut être présentée sur les supports en bois de la FRCPM (selon disponibilités) ou être suspendue à l'aide de cimaises ou sur des grilles.

L'exposition se compose également d'une banderole titre illustrée, de 5 visuels tissus (agrandissements de cartes postales), d'une vitrine (présentation de fac-similés d'archives : rapports, listes de navires, affiches...) et d'éléments de décors divers tels que des malles et des valises anciennes, des amarres, des bouées, des feux de navigation...

Quai des Paquebots

Les escales transatlantiques à Boulogne/Mer de 1889 à 1939

De 1889 à la Seconde Guerre Mondiale, le port de Boulogne-sur-Mer accueille en escale de grands paquebots transatlantiques en route pour l'Amérique ou l'Afrique. Le port n'est cependant pas en mesure de recevoir ces immenses paquebots à quai, c'est donc dans la rade, à l'abri de la digue Carnot, que mouillent les navires.

Ces escales nécessitent d'importants travaux d'aménagement et d'entretien du port extérieur. Boulogne doit sans cesse adapter sa rade aux caractéristiques nouvelles des navires. Toute une logistique est également nécessaire pour assurer le transbordement des voyageurs et des marchandises, des quais aux paquebots et inversement. Ces escales amènent à Boulogne jusqu'à 30 000 passagers par an.

L'exposition, à la fois chronologique et thématique, retrace, ainsi, cinquante années d'escales transatlantiques et présente près de 140 documents d'archives, pour la plupart inédits, répartis au sein de panneaux d'exposition et dans des présentoirs associés (sous forme de classeurs à manipuler).phoca thumb_l_expo paquebot_fduflo10

L'exposition se compose de 31 panneaux plastifiés au format A1 (60/85cm). Elle peut être présentée sur les supports en bois de la FRCPM (selon disponibilités) ou être suspendue à l'aide de cimaises ou sur des grilles. L'exposition se compose également d'une banderole titre illustrée, de six visuels tissus (agrandissements de cartes postales), d'une vitrine (présentation de fac-similés d'archives : menus, cartes d'embarquement...) et d'éléments de décors divers tels que des malles et des valises anciennes,des amarres, des bouées, des feux de navigation...