Demande de soutien des ports d’échouage du Pas-de-Calais

L’association des plaisanciers d’Audinghen a alerté la FRCPM sur les difficultés rencontrées par les plaisanciers usagers des ports d'échouage du Pas-de-Calais : Wissant, Audinghen-Cap Gris Nez, Audresselles, Ambleteuse (près de 300 bateaux) ainsi que le Portel, Equihen, Berck. Voici leur demande de soutien :

S'échouer sur les estrans du Pas de Calais est une tradition très ancienne où le flobart a été longtemps le fidèle outil de travail des marins pêcheurs. Encore aujourd'hui, il symbolise une des particularités culturelles typiques de notre paysage maritime. Encore maintenant les petites embarcations, tirées par un tracteur animent les plages et finissent dans les albums photos ou dans les dépliants touristiques des syndicats d'initiative ou du Grand Site des 2 Caps (…)

Au-delà de ces images, notre activité de loisir souffre de nombreuses contraintes. La mise à l'eau à partir de nos plages n'est pas toujours chose facile et notre département, contrairement à la Bretagne, n'a jamais cru bon de construire des cales de mise à l'eau dans les ports de Boulogne et Calais et les infrastructures sont souvent inexistante sur les plages. Nous nous en contentons.

Il y a presque 5 ans, nous avons signé des AOT (Autorisation d'Occupation Temporaire) avec l'administration (Préfet et Affaires Maritimes) nous imposant de respecter certaines règles de circulation et de stationnement. Sur les plages des communes concernées, nos associations ont assuré une approche responsable de cette bande côtière en adoptant un savoir faire complet qui réunit l'historique et la pratique, en intégrant la protection de la nature et l'évolution touristique méritée de notre belle région. Ces AOT s'accompagnent du paiement de redevances qui peuvent, suivant la structure de l'association, aller jusqu'à 2.800 € par an.

Il faut savoir que, dans certaines régions, la gratuité est accordée aux associations (la loi le permet) et qu'il y a là déjà une discrimination entre usagers du Domaine Public maritime (DPM). Le renouvellement des AOT en 2019 risque d'être accompagné d'une forte augmentation des redevances, à priori plus de 20%, ce que nous contestons. A notre avis, rien ne justifie une telle augmentation, ni l'inflation, ni des dépenses faites ou à faire de la part des Finances Publiques.

Ces contraintes financières et toutes les autres font que la pêche récréative est en grand danger et désespérant de l'avenir, nombreux sont ses pratiquants qui envisagent, quand ça n'est pas déjà fait, d'abandonner leur loisir ; cette désaffection sera cause de pertes sérieuses d'activité affectant nombre de secteurs économiques allant du tourisme à l'industrie nautique et aux ports de plaisance régionaux. Le coût de cette activité et l'interdiction de la pêche du bar ont fait chuter le nombre des adhérents dans les associations jusqu'à 40% pour certains clubs.

Nous demanderons à la DDFIP de ne pas augmenter nos redevances pour les ports d'échouage ou de revoir le mode des barèmes appliqués au calcul de cette redevance.

Vous pouvez soutenir l’Association des Plaisanciers d'Audinghen - 183 Rue du Sodit - 62179 Audinghen

Mise à l'eau d'un flobart à voiles - F. BERTOUT Plage de Wissant - F. BERTOUT

En ce moment

Jeu Déc 20 @19:00 -
Veillée de Noël en patois
Sam Déc 22 @09:30 - 11:30
Atelier culinaire
Jeu Déc 27 @10:30 -
Contes au musée,
Jeu Jan 03 @10:30 - 01:00
Contes au musée
Ven Jan 04 @10:30 - 01:00
Contes au musée
Sam Jan 05 @10:30 - 01:00
Contes au musée
Dim Jan 06 @10:30 - 01:00
Contes au musée
Lun Jan 07 @10:30 - 01:00
Contes au musée
Mar Jan 08 @10:30 - 01:00
Contes au musée
Mer Jan 09 @10:30 - 01:00
Contes au musée