Le Chasse-Marée célèbre ses 40 ans

La revue Le Chasse-Marée qui a accompagné et encouragé le mouvement de d’intérêt pour le patrimoine et la culture maritimes en France fête ses 40 ans. Pour l’occasion, elle s’est associée à la Ville du Croisic et à l’Office pour le patrimoine culturel immatériel - OPCI pour célébrer cet anniversaire à l’occasion de trois jours de rencontres et d’échanges.

L’équipe du Chasse-Marée avait rassemblé une trentaine d’intervenants et invité de nombreux acteurs pour évoquer notamment l’évolution de la plaisance, la patrimonialisation de la culture maritime et fluviale, les nouvelles perspectives liées à l’environnement marin, les bateaux « du patrimoine » à l’heure de la transmission ou l’archéologie et les savoir-faire des populations littorales.

C’est avec beaucoup d’intérêt qu’une partie de l’équipage de la FRCPM a participé à ces rencontres et c’est avec grand plaisir qu’elle a écouté les participants évoquer la culture maritime de notre région et certaines actions de la FRCPM.

Intervention E Rieth - 40 ans Chasse M - FRCPM Intervention AS Rieth - 40 ans Chasse M - FRCPM Intervention F Vivier - 40 ans Chasse M - FRCPM

Eric Rieth, directeur de recherche au CNRS a présenté le résultat des fouilles subaquatiques menées sur l’épave de Beutin dans la Canche. La FRCPM a été le support administratif de ces fouilles à plusieurs reprises. Lors d’une intervention consacrée à son métier d’architecte naval, François Vivier a évoqué le chantier de restauration du dundee Lorette. Anne Sophie Rieth a présenté les premiers résultats du travail d’enquête visant à inscrire les savoir-faire de la construction navale traditionnelle à l’inventaire du patrimoine immatériel. Une partie de ce travail a été mené au chantier naval d’Etaples et dans celui de la FRCPM à Calais.

A l’occasion de ces journées, de nombreux projets ont été évoquées, plusieurs analyses sur l’évolution de la prise en compte du patrimoine et de la culture maritime ont été présentées. Mais c’est la question de la transmission qui était eu cœur de la plupart des interventions.

Un Guide des Fêtes de la Mer et de l'Eau en préparation pour 2022

Depuis 1998, la FRCPM conçoit et réalise le Guide des Fêtes de la Mer et de l'Eau qui rassemble les animations, manifestations, expositions à thème maritime et fluvial organisées dans notre région. Après deux années où la situation sanitaire n’a pas permis la réalisation de ce Guide, nous préparons l’édition 2022.

 Qu’est-ce que le Guide des Fêtes de la Mer et de l’Eau ?

Le Guide des Fêtes de la Mer et de l’Eau rassemble, chaque année, une centaine de manifestations, animations, expositions à thème maritime ou fluvial organisées sur le littoral régional.

Ce Guide est désormais disponible sous deux formats : une version numérique consultable et téléchargeable sur ce site Internet et une version plus condensée, sous la forme d’un dépliant trois volets, diffusé à partir du mois de mai.

Comment participer ?

En remplissant le questionnaire en ligne. Merci de remplir une fiche questionnaire par manifestation.

Merci de répondre avant le 7 mars prochain.

 

 

Don d’une maquette jouet

La FRCPM vient d’enrichir ses collections en recevant le don d’une magnifique maquette jouet.

Cet exceptionnel bateau jouet ou bateau de bassin navigant date de 1916. Cette goélette de plaisance a probablement beaucoup navigué au cours de sa première existence. Quand Joël Selo, peintre et écrivain rochelais l’acquiert en 2011, la maquette est toujours dans sa boîte d’origine, mais totalement démembrée.

Le voilier de bassin est ensuite restauré dans les règles de l’art. Aujourd’hui, 85 % du navire est d’origine ainsi que l’intégralité de sa mâture et de ses voiles, à l’exception d’une seule, trop endommagée par la rouille. Mais la voile originelle a cependant été conservée et transmise.

Cet impressionnant jouet pèse 15 kg, pour 1,46 m de longueur de coque et 1,68 m hors-tout et ses deux mâts mesurent 1,40 m. Pour rejoindre les collections de la FRCPM, son gréement a été soigneusement démonté. Il sera remonté quand une occasion d’exposer cet imposant voilier se présentera.

Maquette goélette jouet - J Selo Démontage maquette jouet - S Simonet Démontage maquette jouet - S Simonet

Le donneur a bénéficié d’un reçu qui lui permettra de déduire 66% du montant dans la limite de 20% de son revenu imposable, la FRCPM étant reconnu d’intérêt général.

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez contribuer à l’accroissement des collections. Dons ou prêts d’objets, photos, documents sont les bienvenus.

Le canot de sauvetage Maréchal Foch II de retour à Calais

Canot de sauvetage de la station de Calais de 1949 à 1977 le Maréchal Foch II sera de retour à Calais le 14 janvier 2022. La FRCPM organise le  rapatriement de ce témoin de l’histoire maritime calaisienne, toujours en état de naviguer. Après quelques travaux au chantier naval, il sera remis à l’eau et proposera différentes activités. Une opération de financement participatif est ouverte pour soutenir ce projet.

L'histoire du Maréchal Foch II

Le canot de sauvetage de type automoteur baptisé Maréchal Foch II a remplacé un premier canot du même nom qui fut celui de la station de sauvetage de Calais entre 1931 et 1940. Evacué en 1940 à St Nazaire, il fut détruit lors de bombardements. À l'issue de la guerre, la Belgique, en remerciement de plusieurs sauvetages en mer, offre à la Société Centrale de Sauvetage (ancêtre de l’actuelle SNSM), un nouveau canot de sauvetage.

Construit en 1949 par les chantiers Augustin Normand du Havre, ce canot tous temps est affecté à Calais et porte le même nom que son prédécesseur. C'est un canot à cockpit de pilotage ouvert dit « en baignoire », muni de deux hélices et deux moteurs, il est équipé d'aménagements sommaires pour y recueillir les naufragés. Il est gréé de voiles aux proportions réduites, plus faciles à manœuvrer.

Après plus de 25 ans de bons et loyaux services, le Maréchal Foch II quitte Calais pour l’île d’Oléron. Il est rapidement retiré du service, puis vendu. En 1989, dans un état proche de l’abandon, il est racheté pour être restauré et converti à la plaisance.

Canot Mal Foch - Archives FRCPM Canot Mal Foch - DR

Préserver un témoin

Plus de 30 ans ont passé, le propriétaire du Maréchal Foch II décide de le mettre en vente. Très attaché au caractère patrimonial de son navire, il souhaite le préserver et prend contact avec la FRCPM. Soucieuse de préserver un témoin de l’histoire maritime calaisienne, en état de naviguer et de doter le territoire d’un outil d’animation, la FRCPM a répondu favorablement à sa proposition.

Le 10 janvier 2022, le Maréchal Foch II quittera donc le port de plaisance de Rochefort (17) pour gagner Calais par la route. Son arrivée au chantier naval de la FRCPM est prévue le 14 janvier. Il sera alors posé sur bers pour une nouvelle inspection minutieuse de son état et pour une première tranche de travaux. Celle-ci concernera principalement l’étanchéité de sa coque et la réparation d’une voie d’eau sans gravité à côté de l’arbre d’hélice. La remise à l’eau de l’ancien canot de sauvetage est prévue pour le printemps 2022. Le navire pourra alors participer aux fêtes et animations maritimes, proposer de courtes navigations et être ouvert à la visite.

 Un financement participatif ouvert à tous

Afin de financer l’arrivée du bateau, la FRCPM lance une opération de financement participatif. Le but est de rassembler la somme de 5.000 euros en 3 mois. Ce financement participatif est ouvert à tous, il est accessible sur la plateforme Helloasso :

https://www.helloasso.com/associations/frcpm%20nord%20pas%20de%20calais%20picardie/collectes/soutenez-le-retour-a-calais-de-l-ancien-canot-de-sauvetage-marechal-foch-ii

Des contreparties sont prévues pour remercier les financeurs.

Meilleurs vœux pour 2022

Voeux FRCPM 2022

Voeux FRCPM 2022_2

En savoir plus sur le retour du canot Maréchal Foch II : ICI